Chapitre 8: Des vacances mouvementées.

Chapitre 8: Des vacances mouvementées.




Moi : Wouaouh ! Regarde la mer Utau!


Utau: Bah elle est bleue et plate comme d'habitude quoi.


Moi: Mais c'est magnifique...


Utau: T'as jamais vu la mer pour agir comme une gamine là?


Moi: Bah... Non.


Utau me regarde, l'air moqueuse. Elle m'avait raconté qu'en Chine elle habitait une maison avec son père qui était à peine à quelques minutes de la mer, alors ça ne devait pas être nouveau pour elle. Mais moi, je n'ai jamais pu depuis les 5 mois où je me suis éveillée. Je n'en ai jamais eu l'occasion et j'avais juste envie de courir et chatouiller mes pieds dans le sable.
Nous étions en voiture. Vous vous demandez sûrement pourquoi d'un seul coup je me retrouve en vacance à la mer alors qu'il y a à peine deux semaines je n'étais même pas encore remise de mon agression dans la ruelle de l'hôpital.


En fait, tout s'est passé très vite.


Madoka m'avait proposé à moi et à Utau de venir dans une maison au bord de la mer que ses parents louaient 2 semaines chaque été, mais cette fois nous serions seul, nous et les autres du groupe.


Utau: Moi? Venir en vacance avec vous?


Mon amie avait été tellement choquée qu'on l'invite que je n'avais pas pu m'empêcher de rire. Et malgrès le fait qu'elle ait dit d'un ton désinvolte qu'elle y réfléchirait parce que passer deux semaines en notre compagnie allait être un calvaire pour elle, je savais que Utau était très touchée. Je la comprenais, après ce qu'elle avait traversé, qu'on fasse à nouveau preuve de gentillesse avec elle la boulversait.
Mais elle était quand même venue.


Evidemment, Madoka avait invité tout le monde. Même Kyoya avait fait l'éffort de venir même si j'imaginais bien que Gingka avait dû le supplier pas mal.
Et quand je dis tout le monde, il s'agissait aussi des Wang hu zong.


Dashan était là lui aussi.


Utau et moi avions été surprises de le voir débarquer dans une des voitures de voyage lors du départ, et bien qu'il n'ait pas vu mon amie, celle-ci était boulversée. En voyant son visage se troubler j'ai cru qu'elle allait finalement décider de rester chez elle, mais apparemment l'envie d'affronter ses vieux démons du passé avait pris le dessus sur l'émotion.


Et voilà 2 heures que nous étions dans cette voiture, la bonne humeur régnait malgrès la mauvaise nouvelle qu'était Dashan. Le père de Madoka conduisait, Madoka était devant à côté de lui, Utau était au mileu derrière, moi à droite et Gingka à gauche.


L'ambiance était toujours un peu ambigüe avec Gingka qui faisait parfois des tentatives pour me parler, mais Utau était entre nous et créait un mur grâce à sa façade de fille insupportable. Il faudra que je lui dise merci quand nous arriveront.


Père de Madoka: Et voilà les filles, terminus!


Gingka: Eh oh je suis là moi aussi!


Utau: Ne lui en veut pas, ta présence est tellement peu supportable qu'on préfère l'ignorer. J'aurais fait la même chose.


Gingka: Eeeeeh mais ça va pas non? Je ne t'ai même pas parlé!


Utau: Yuki, tu veux bien dire à cet imbécile que...


Mais j'étais déjà dehors.
La maison de vacances où on allait loger était immense même si pour le moment elle semblait à peine de la taille d'une maison normale de la distance où on était ( Le père de Madoka avait dû se garer loin car il n'y a que le sable et la mer après ).
Je regardais maintenant la mer, qui était plus visible et belle maintenant que j'étais sortie de la voiture. J'étais émerveillée. 


-: Je vois qu'on n'a jamais vu la mer.


Je souris. Même si j'étais dos à la personne, je la reconnaissais pour sa discrétion maintenant.


Moi: En effet. Tu l'as déjà vu toi?


Tsubasa: Oui, pendant le championnat du monde de Beyblade, on en a bien profité. Mais j'avoue que celle-ci est particulièrement belle.


Moi: Je n'arrive pas à croire la chance que j'ai de pouvoir venir ici.


Tsubasa: Tu vas bientôt t'y habituer, ne t'en fait pas. 


Chapitre 8: Des vacances mouvementées.



Une fois tout le monde sortis de la voiture, nous nous mettons en marche pour rejoindre la maison. Dashan était devant nous et n'avait toujours pas vu Utau mais cela semblait la rassurer, elle ne voulait sans doute pas lui parler toute suite.
Quand à moi j'étais rayonnante, j'avais ôté mes chaussures et appréciais la sensation du sable brûlant qui se collait à mes pieds. Une vrai gamine, avait dit Utau.


Une fois arrivée à la résidence, je me rendis compte que c'était plus une villa qu'une maison. C'était gigantesque. Un énorme séjour magnifique s'ouvrait sur la plage avec des portes vitrées, ce qui rendait la pièce lumineuse. Une grande cuisine bar était à notre disposition, et la maison regorgeait de plusieurs étages, selon le père et les frères de Madoka qui avaient conduis les autres voitures.


Père de Madoka: Il y a trois étage en haut. Le premier a 5 chambres, le second 6, et le troisième en a 3. Je vous laisse libre choix de choisir vos chambre qui sont toutes faites pour une seule personne.


Après le départ de la famille de Madoka, nous montons tous en haut pour découvrir les chambres, et pendant que tous les autres s'attardaient à regarder chaque chambre du premier étage, je me dirigeais droit vers le dernier. Je voulais être le plus possible en hauteur.


Comme l'avait dit le père de Madoka, il y avait trois portes. Je choisis celle de droite, par intuition, me jurant qu'elle serait ma chambre.


Je ne fus pas déçue.


Chapitre 8: Des vacances mouvementées.





C'était magnifique. Une véritable chambre de princesse.
Je touchais le lit, il avait l'air tellement agréable que à peine la tête posé on s'endormirait dessus. C'était ma chambre.


-: Eh bien, quelle chambre de fillette.


Je me suis retournée, c'était Kyoya. 


Moi: Et alors? 


Kyoya: Rien rien. 


Il partit de l'entrée de ma chambre et se dirigea vers celle d'à côté. Cela ne m'étonnais pas, c'était l'étage où il y avait le moins de chambres et ce type aimait la solitude.


Je me rendis vite compte qu'il faisais très chaud. On était en fin d'après-midi et le soleil tapait à pleine puissance. Je déposais ma valise et alla en bat rejoindre les autres.
Quand je descendis enfin les autres étages, ce fut Gingka qui me tomba dessus.


Gingka: Je n'en reviens pas! Les chambres sont immenses et chacune à sa salle de bain, c'est trop géniaaaaaal!


Moi: Oui c'est vrai. *Je souris* Ma chambre ressemble à celle d'une jolie princesse, je n'arrive pas à croire que je vais y passer deux semaines!


Gingka: *Rougit* Toi en tout cas tu n'as pas besoin d'être une princesse pour être jolie.


J'enlevais instantanément le sourire de mon visage. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il me sorte ça. On ne m'avais jamais fait un compliment aussi direct, quand à lui il était un peu gêné et regardait ailleurs.
Je fus sauvée par l'interruption de Madoka.


Madoka: Alors Yuki, quelle chambre as-tu choisis?


Moi: *Je souris* Celle du dernière étage, qui fait un peu petite fille.


Madoka: Ah oui, elle est vraiment belle celle-là! Donc toi et Kyoya êtes les seuls au dernier étage, il reste une chambre de libre.


Je vis passer sur le visage de Gingka une once de jalousie. J'étais vraiment gênée de ses possibles sentiments et Utau n'était pas là pour me conseiller, et d'ailleurs, je devais apprendre à me débrouiller sans elle.


Le soir même, tout le monde était fatigué du voyage et nous décidâmes de ne grignotter d'un petit casse croute avant d'aller dormir. Nous ferons des repas tous ensemble, mais pour le moment il fallait faires quelques courses même si chacun avait apporté des provisions, et il fallait que chacun de nous sois en forme. Quand je montais les marches d'escaliers pour rejoindre ma chambre, je remarqua que la chambre d'Utau n'était pas très loin de celle de Dashan et de Tsubasa, comme par hasard.


Quand j'atteignis enfin mon étage, je vis Kyoya sortir de sa chambre avec seulement un pantalon sur lui.


Moi: (se cache les yeux) Aaaaah désolée je savais pas que t'étais lààààà....


Kyoya: Hors de ma vue, arrête de traîner dans les couloirs si c'est pour te cacher les yeux.


Je me sentais un peu ridicule. C'est vrai qu'à la plage j'allais sûrement le voir comme ça et que ça ne faisais aucune différence. Mais son ton autoritaire commençait à m'énerver profondément. Je retira mes mains.


Moi: Tu te prends pour qui à me parler sur ce ton? Je traîne dans les couloirs si je veux non mais oh.


Kyoya: Ouais ouais c'est ça, tu m'interresses.


Et il retourna dans sa chambre.


Je touchais mes joues. J'étais brûlante...de colère?


Je repensais à la scène qui venait de se produire, immobile devant ma porte. Je sentais à nouveau la sensation bizarre qui se produisait quand je lui parlais, et ça ne me disait rien qui vaille.


Chapitre 8: Des vacances mouvementées.

 

Tags : #Chapitre 8 ♥ - #Manga#beyblade - Love Youu. ♥

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.164.86) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Fan-FictionBeyblade

    30/10/2017

    Cameby wrote: "Gingka va etre jaloux xDD ~
    Moi aussi jveux ube chambre pareiiiiiile!!!!
    "

    Héhé oui :)

  • Cameby

    30/10/2017

    Gingka va etre jaloux xDD ~
    Moi aussi jveux ube chambre pareiiiiiile!!!!

  • musa-et-master-creations

    17/09/2016

    De riennnnnn ^_^

  • Fan-FictionBeyblade

    17/09/2016

    musa-et-master-creations wrote: "Super :)"

    Merciiii :)

  • musa-et-master-creations

    11/09/2016

    Super :)

  • Fan-FictionBeyblade

    10/09/2016

    sarah683 wrote: "Yuki je veux etre à ta place euhT^T sinon super chapitre !^^"

    Je voudrais bien être à la sienne aussi ^^ Merci beaucouup ;)

  • sarah683

    10/09/2016

    Yuki je veux etre à ta place euhT^T sinon super chapitre !^^

  • Neko-NekoChan

    08/09/2016

    bwaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! C'est trop ! *se laisse tomber dans le Monde Manga*

  • Fan-FictionBeyblade

    08/09/2016

    Neko-NekoChan wrote: "Me dis pas que... Yuki serais pas amoureuse de Kyoya ?"

    Suspeeeense... ;)

  • Neko-NekoChan

    04/09/2016

    Me dis pas que... Yuki serais pas amoureuse de Kyoya ?

Report abuse