Fan-FictionBeyblade
Profile

Fan fiction Beyblade

Bonjour à touuuuus si toi aussi tu aimes les bo...

    Répertoriée dans "Blog star".. Je ne sais pas si c'est rare ou pas, mais ça me fait plaisir ^^ (12/09/2017 at 6:30 PM)

  • 1659 visits
  • 34 articles
  • 704 hearts
  • 608 comments

Chapitre 2: Les autres visages. 14/08/2016

Chapitre 2: Les autres visages.
 
Chapitre 2: Les autres visages.

 
 
Pensées et Narration de Yuki:
 
 
Quelques jours s'étaient écoulés depuis ma rencontre avec Gingka et les autres. Je pensais qu'en les trouvant, je découvrirais enfin la raison pour laquelle une grande partie de ma vie s'était éffacée et pourquoi j'avais dû parcourir la moitié du Japon pour trouver des visages qui m'étaient apparu en vision. Mais rien. J'avais trouvé quatres de ces visages, et rien de plus ne s'était passé, et je ne pouvais expliquer ma décéption qui s'était rapidement suivie de l'acceptation de devoir sûrement attendre de retrouver les autres visages. Mais je n'avais aucune envie de repartir à l'aventure, alors je m'étais installée dans ce petit village.
 
Les jours qui ont suivis cette petite réunion, je les ai passé en majeur partie avec Gingka, dont la compagnie était fort agréable. Il me faisais oublier que je savais même pas qui j'étais, si ce n'est mon nom.
 
Un jour, il a insisté pour qu'on fasse un combat de Beyblade. J'étais avec lui et Madoka ce jour là, et c'était la premiere fois l'un comme l'autre qu'ils avaient vu ma toupie.
 
 
Madoka: Mais c'est...
 
Gingka: J'arrive pas à le croire...
 
 
J'étais lassée de ces réactions surprises répétitives quand je présentais ma toupie.
 
Moi: Qu'est-ce qu'il y a à la fin? Pourquoi tout le monde équarquille les yeux quand je montre ma Toupie?



Madoka: C'est vrai que si tu ne te souviens de rien avant il y a trois mois, il te saurais difficile de comprendre tout ça, pourquoi ta toupie cause autant de peur. Je vais tout t'expliquer. En fait, un des plus puissants Bladeur de ce monde possède une toupie ( normalement ) unique, dénommée L Drago Destroyer. C'est une toupie interdite, car elle contient un pouvoir obscur que personne ne peut maîtriser. Pourtant, un blader a prouvé le contraire. Même si au debut sa topie le contrôlait completement, il a appris à la maîtriser pour en faire une toupie imbattable. Le seul Bladeur au monde capable de le vaincre est Gingka lui même, et c'est le seul à y être arrivé... ( Elle jeta un rapide coup d'oeil à Gingka ) Enfin, si on ne compte pas Nemesis. C'est un gas assez spécial, et personne ne sait grand chose de lui, lui et Gingka on d'ailleurs pendant un long moments été ennemis jurés.
 
Même si c'était la première fois que j'entendais cette histoire, au fond de moi elle avait quelque chose de familier. 


Moi: Et qui est-ce, ce fameux joueur dont le nom de la toupie est si similaire au mien?


Gingka: Il s'appelle Ryuga. 


Un frisson me parcoura la colonne vertébrale, il faisait partit d'eux, j'en étais certaine.


Moi: Où est-il? Il faut que je le vois, je pense qu'il peut m'aider...


Gingka: ( Il baissa les yeux, l'air triste ) Il est à l'hôpital, tu ne peux pas lui parler. Depuis sa dernière bataille contre Nemesis, le Dieu de la Destruction qui voulait détruire la planète pour en faire un monde de Ténèbre, Ryuga est inconscient. Cela fait 5 mois qu'il est dans le coma, entre la vie et la mort. On ne sait pas si un jour il va se réveiller.


Moi: Impossible... 


Madoka: Et si, malheureusement. On est tous attristé par ça, surtout Kenta, le petit aux cheveux vert que tu as vu l'autre fois, car pendant un moment il a été comme son maître mais aussi son grand frère...
 


J'étais touchée par la tristesse que devait ressentir le petit bonhomme, mais j'étais beaucoup trop curieuse pour m'étaler sur son chagrin, alors égoïstement, je demandai:

Moi: C'est possible de lui rendre visite?...
 

Je ne voulais pas abandonner, chaque visage était important, et s'il en faisait partit, je devais absolument le voir. 


Madoka: Euh.. Oui bien sûr mais... Tu est vraiment certaine que ça pourrait changer quelque chose?


Moi: Je suis prête à tout essayer. 


Madoka poussa un soupire d'exaspération.


Madoka: Très bien. Allons-y maintenant, les visites seront terminées dans quelques heures. 


Gingka: Héééé ! Mais mon combat! On avait dit qu'on allait jouer Yuki! ( il me fit un regard de chiot attristé )


Moi: Haha! Peut-être plus tard!


L'hôpital n'était pas très loin d'ici. En une demie heure nous l'avions atteint, et nous étions déjà à l'entrée.  Une fois à l'intérieur, je ressentis un léger malaise face à cette ambiance stréssée et triste. 
Nous n'avons pas eu besoin d'aller demander quoi que ce soit à l'accueil, Gingka et Madoka connaissaît le chemin, sans doute que ce n'était pas la première fois qu'ils venaient. Plus on anvançait vers la chambre où j'allais le voir, plus j'étais angoissée. Je voulais des réponses à mes questions, mais qu'est-ce qu'un garçon à moitié vivant pourrait m'apporter?


Soudain, Gingka s'arrêta, il s'arrêta d'ailleurs tellement brusquamment que je m'étais cognée contre lui, manquant de le faire tomber.


Gingka: C'est ici. ( Il ouvrit la porte) 


Ryuga était éntendu sur le lit, les mains repliées sur le ventre. Ses pâles cheveux argents, courts et brillants, étaient en désordre sur l'oreiller. Il était habillé uniquement d'une blouse et d'un pantalon blanc, qui malgrés l'ampleur, dévoilaient sa maigreur. Son visage était tendre, on aurait seulement dit un enfant qui se reposait, mais on devinait facilement deux minuscles rides à peine visible sur le dessus de ses yeux, preuve qu'il ne devait pas souvent être content. C'était lui, ce fameux garçon à l'air effrayant que j'avais vu dans ma vision.


Gingka: Kenta? Bah ça alors!


J'étais tellement hypnotisée par Ryuga que je n'avais même pas remarqué qu'un petit bonhomme aux cheveux verts était assis près de son chevet. Il sembla gêné de nous voir, et c'était compréhensible, vu les larmes qui coulaient abondamment sur ses joues, pleurant celui qui a été à la fois son grand frère et son maître. J'eu de la peine pour lui.


Gingka: Oh Kenta.. Viens, ça ne sert à rien pour le moment de te torturer avec ça.. Madoka, viens avec nous toi aussi. Yuki, on va t'attendre dans le couloir ( Il me fit un grand sourire), essaye de trouver des réponses! 


Moi: Merci beaucoup Gingka!


Une fois qu'ils furent sortit, je me suis précipitée sur la chaise à côté de son lit, pour l'observer davantage. Dans ce lit, il avais l'air innofensif. J'avais du mal à retrouver l'image d'un Bladeur ayant maîtrisé la force obscure d'une Toupie que m'avait faite Madoka. D'ailleurs, sa protégée L Drago Destroyer était à la table de son chevet, attendant le retour de son maître. 
Je le regardais de nouveau. Je l'imaginais, ouvrir les yeux. De quelle couleur était ses yeux? Je n'en avais pas la moindre idée.


Il était diaboliquement beau.


Chapitre 2: Les autres visages.



 

 Prise d'une implusion, je lui pris la main. Je me sentais un peu ridicule, sachant très bien que c'était peine perdue et que je ne savais même pas ce que je cherchais. Des réponses, oui, mais ce n'était sûrement pas ici que j'allais les trouver. 
 
J'ai lâché sa main et me suis dirigée vers la sortie, déçue.
 
Bientôt.
Je sursautai. Je n'avais pas entendu cette voix depuis le jour de ma naissance, il y a 3 mois.  
Pourtant, quand je regardais Ryuga, rien n'avais changé. 
 
Je rejoignis les autres dans le couloir, et quand je leur secouai la tête pour montrer que ça n'avait rien donné, ils eurent tous la politesse de ne pas me poser de questions et seulment d'aquiescer d'un hochement de tête. 
 
Gingka: Au fait Yuki, je me demandais.. Puisque tu tiens tant à retrouver tout les visages que tu as eu dans cette vision, tu devrais nous décrire tout ceux que tu ne connais pas encore! Après tout on a voyagé à travers le monde, on connaît beaucoup de gens!
 
Moi: C'est vrai que c'est une bonne idée! D'abord, ceux que je connais sont ceux ci: Toi, Tsubasa, Kenta, Kyoya et Ryuga.
 
Madoka: Ca fait déjà pas mal! Tu en as vu beaucoup d'autres?
 
Moi: Non, seulement 5 autres, et je ne sais pas du tout pourquoi ceux là.
 
Gingka: Vasy, décris les nous!
 
Moi: D'accord d'accord, attend juste que je me souvienne... Hum.. Raah, je ne les vois pas clairement, je distingue à peine leurs couleurs de cheveux et les traits de leurs visages... Je les reconnaîs simplement quand je les vois...
 
Gingka: Ca ne nous aide pas beaucoup en effet... Baaah, on trouvera bien! Rien ne nous presse! ( Il me fit un sourire) Bon, j'ai faim moi, et si on allait manger un hamburger?


Moi: (J'éclate de rire) Quelle originalité!
 
Il avait raison, rien ne pressait!



Chapitre 2: Les autres visages.




Tags : #Manga#beyblade - #Chapitre 2 ♥

Chapitre 3: Le Lion solitaire et l'Aigle mystérieux. 15/08/2016


 
Chapitre 3: Le Lion solitaire et l'aigle mystérieux.
 
 
C'était une bonne journée qui s'annonçait. 
Tout d'abord, je m'étais réveillée de bonne humeur dans le petit studio juste à côté du magasin de Madoka dans lequel je vivais depuis mon arrivée dans cette ville. Ensuite, j'avais découvert qu'il pleuvait. Alors oui, ça peut sembler étrange, mais la pluie me procure un calme et une sensation de bien être qu'un soleil brûlant ne peut m'apporter.


La veille, j'étais allée voir Ryuga à l'hôpital. Bien que cela ne m'ait rien apporté, le savoir en sécurité était rassurant, sans que je sache pourquoi. Qui sait si un jour il allait se reveiller.


Après être sortie de l'hôpital, je m'étais fait passer un savon par Madoka.


Madoka: Non mais tu as vu dans quel état est ta toupie? Depuis combien de temps ne l'as tu pas fait réparée?


Moi: Euh... ça a besoin de réparations une toupie?...


Madoka: (Rouge de colère) EVIDEMMENT! (soupire), Tu n'as qu'à me la donner, je m'occuperai d'elle et demain quand tu reviendra à la boutique elle sera en parfait état!


Moi: D'accord...Merci Madoka !


Gingka: Et dés que ta Toupie sera en état de tourner, nous combattrons! Ca fait longtemps que tu te défiles pour jouer Yuki ( Souris )


Moi: Promis Gingka!


J'étais assez perplexe à l'idée de jouer contre le plus fort Blader du monde. 


Donc, le lendemain, comme promis, je suis allée récupérer ma Toupie, c'était la première fois que j'étais séparée d'elle, et c'est comme s'il me manquait quelque chose. C'est donc sous un parapluie que je me faufilais dans les rues de cette petite ville jusqu'à ce que j'entre dans la boutique. Je le fermai et me précipitai à l'étage du dessous. 
Tiens. Je n'étais pas seule.


Chapitre 3: Le Lion solitaire et l'Aigle mystérieux.




 Kyoya: Qu'est-ce que tu fiches ici?
 
Moi: J'allais te poser la même question.


Je soupire. Je n'aimais vraiment pas ce type, il était prétencieux et désagréable, et c'était le seul qui avait cru à un mensonge quand j'ai raconté mon histoire.


Kyoya: ça ne te regarde pas, à ce que je sache.


Je ne daignai même pas répondre. Il était à peine plus grand que moi et ses yeux bleus avaient quelques chose de menaçant. J'avais du mal à comprendre pourquoi il faisait partit des visages de ma vision, bien qu'il soit un grand blader. Est-ce que chacun d'entre eux avaient un but précis?


-: Tient, bonjour Yuki.


Je me suis retournée, surprise. Je ne l'avais même pas entendu arriver.


Moi: AAAAAAH! Ah mais c'est toi, Tsubasa...


Chapitre 3: Le Lion solitaire et l'Aigle mystérieux.

 
Tsubasa: Oh! Je suis désolé, je ne voulais pas te faire peur.
 
Son ton calme était emplis de sagesse. Il me mit immédiatement mal à l'aise, je n'était pas vraiment bavarde, et c'est pour ça que j'aimais les gens qui l'était. 
Une partie de moi pensa que quand il serait adulte, il deviendrait très beau.
Je secouai la tête pour chasser cette pensée ridicule.
 
Moi: Ce n'est pas grave ne t'en fais pas! C'est juste que je ne t'ai pas entendu arriver et ça m'a surprise...
 
Tsubasa: Ah oui il est vrai que c'est une aptitude dont je suis assez fier ( il me sourit poliment ). Tu es là toi aussi Kyoya?
 
J'avais complètement oublié la présence très peu aimable de cet espèce de gros chat solitaire.


Kyoya: Bah ouais. Mais comment ça se fait qu'on soit tout les trois ici? Ca m'étonnerais que Madoka puisse réparer trois Toupies en seulement une nuit à elle toute seule. 


Tsubasa: C'est vrai que c'est étrange, mais attendons, elle ne devrait pas tarder.


En effet, quelques minutes de silence pesant plus tard, Madoka sortit de la pièce où elle travaillait, avec deux Toupies dans les mains.


Madoka: Désolé pour l'attente! Vos toupies nous ont causés plus de tord que prévu! Mais les voicis en parfait état! ( Elle me rendit mon L Drago et le Leone de Kyoya )


Tsubasa: Comment ça nous? Et mon Eagle?...


La réponse déboula une seconde plus tard par l'entrée d'une splendide blonde assez petite dont le visage m'était familier.


Utau : ( Elle se dirige vers Tsubasa et lui rend sa Toupie, comme neuve ) La voilà ta Toupie, arrête de t'angoisser pour rien tu pollues l'atmosphère. ( Elle tourna la tête vers moi) Ravie de te revoir Yuki. Je vois que t'as réussis à trouver cette bande de fénéant sans mon aide finalement.


Ah oui c'est bon je me souviens. C'est la peste qui m'avait promis de m'ammener à Gingka mais qui s'était finalement défilée. Je ne m'attendais pas à la revoir un jour, et vu comment elle parlait, je me demandais si c'était vraiment Tsubasa qui polluait l'atmosphère.


Tsubasa: Fé...Fénéant? Et puis qu'est-ce que tu fais là Utau? ( Il semblait hors de lui) 


Utau : Parles sur un autre ton merci. Madoka m'a engagé. Vous aurez beau dire tout ce que vous voulez, personne ne s'y connait aussi bien que moi sur les Toupies.


Kyoya: Elle est bien bonne, toi qui nous as emmerdé pendant des mois pour nous affronter, ça veut dire qu'on va devoir te coltiner?


Madoka: OH STOP ! Ca suffit! Utau a raison, ses connaissances sur les Toupies dépasse largement mes espérances. ( Elle se tourne vers Utau ) Mais je te prierais d'être un peu plus polie avec les garçons !



Utau: Très bien. Mais je tiens à présiser que à part tes obligations et tes droits en tant que patronne, tu n'as aucun pouvoir sur moi donc j'aimerai que tu cesses de me crier des ordres, et tu sais très bien que sans moi t'aurais jamais pu réparer tout ça en une nuit. ( Elle se tourna vers Tsubasa) Et toi, ne t'avise plus jamais de me manquer de respect.


Tsubasa: Pardon? Tu délires complètement là!


C'en était trop. Je n'aimais pas du tout cette ambiance et il fallait que je partes d'ici au plus vite. Je m'eclipsais en lachant un faible "Merci" à Madoka, même si à mon avis elle ne m'avait pas entendue, trop occupée à regarder Tsubasa et Utau se disputer comme des chiens et chats. Les opposés, on peut dire.


Moi: ( à Kyoya qui s'était lui aussi éclipsé) C'est qui cette fille?


Kyoya: Utau Hoshina. Elle est apparue comme une fleur il y a quelques temps pour nous affronter. On ne peut pas dire qu'elle soit faible, même si à côté de mon Leone elle n'est rien, mais il n'y a que Tsubasa, moi et Gingka qui avont réussis à la vaincre parmis tout le monde du groupe, depuis, elle est toujours dans nos pattes.


Moi: Je vois. On ne peut pas dire qu'elle soit très agréable.


Kyoya: Oui c'est vrai, personne ne la supporte, et c'est la seule personne avec qui Tsubasa perd son calme.


Moi: *Hésitante* Je l'ai affronté dans un combat Beyblade il y a une semaine environ, je ne peux pas dire que je l'ai trouvé forte.


Kyoya: (En fermant les yeux et avec un sourire en coin)On disait tous ça au début. Bref, j'ai d'autres chiens à fouetter et tu me fais perdre mon temps, allez salut.


Grrr. J'arrive enfin à aligner deux phrase avec lui et le voilà aussi désagréable qu'avant. Je me demande vraiment c'est quoi son problème. 


- : Insupportable hein? 


Encore Utau, on dirait qu'elle a finit de s'embrouiller avec Tsubasa.


Moi: Tu peux parler. 


Utau: La différence qu'il y a entre lui et moi, c'est que moi c'est mon caractère, alors que lui, il est désagréable juste parce que ça lui évite de parler. 


Moi: Je vois.


Utau: Tu m'en veux vraiment de t'avoir laissé toute seule la dernière fois? 


Je ne répond pas.


Utau: T'es vraiment une idiote. Tu as cru que t'étais tombé sur Gingka comme par hasard juste après? 


Moi: *Ouvre grand les yeux* Sérieux? Tu savais qu'il serait là? 


Utau: Evidemment ( Elle sourit malicieusement).

 
Chapitre 3: Le Lion solitaire et l'Aigle mystérieux.

Tags : Mettez des kiff et des com's !!!

Chapitre 4: Une nouvelle vision des choses. 15/08/2016

Chapitre 4: Une nouvelle vision des choses.
 
Chapitre 4: Une nouvelle vision des choses.

 
 
Beaucoup de choses avaient changé depuis mon arrivée ici, et c'était en partie grâce à Gingka et aux autres. 
 
Alors non, je ne savais toujours rien sur mon passé et sur la mission que je devais accomplir, mais au moins, je m'étais fait des amis et j'avais un but. J'ai cessé de me lamenter, et beaucoup de choses ont changés.


Tout d'abord, je passais la majeure partie de mon temps avec Utau, cette peste que personne ne supporte. Pourquoi, me demanderez vous? Parce que même si elle était désagréable au plus au point, elle était toujours là, à mes côtés, sans que je sache pourquoi, et je ne me suis jamais plainte du comportement de la bombe atomique blonde. 


Un jour, elle m'avait forcé à aller faire du shopping, bien que je déteste ça. Bien sûr, ça ne la dérangeait pas, elle qui avait un corps de mannequin, essayer des fringues et se pavaner devait sûrement être un de ses passes-temps favoris.


Utau: Allez arrête de te lamenter un peu! Je te vois toujours avec les mêmes fringues depuis que t'es arrivée, et franchement, certains de tes vêtements ressemblent à des vieux chiffons de ma grand-mère.


Moi: Sympas.
 
Utau: Oh allez ne discute pas! On y va!
 
Et elle m'avais poussé malgrès moi dans une boutique. 
Bon. Cependant, il est vrai qu'elle n'a pas tord, j'ai acheté deux ou trois vêtements quand je suis "née", et je n'ai pas pensé à changer depuis.
 
Moi: Bon d'accord. Mais je te préviens, dans une heure j'ai rendez vous avec Gingka, alors on ne reste pas longtemps.
 
Utau: *Avec des yeux ronds* Rendez-vous avec..Gingka? 
 
Moi: Je t'arrête toute suite! *Je rougis* On a prévu de s'affronter en combat Beyblade.
 
Utau: Oooh dommage. Bon allez je vais m'occuper de toi! 
 
Et c'est là que commença le calvaire. Utau me fit passer des tenues toutes plus extravagantes et voyantes les unes les autres. Ca ne m'allait pas du tout et quand je sortais de la cabine pour lui montrer à chaque fois le résulat désastreux, j'étais rouge de honte. 
 
Moi: Tu sais Utau... Je penses que les habits que j'ai me vont très bien et qu'ils me suffisent...


Utau: Pas question ! On a pas passé presque 45 minutes à essayer des vêtements pour repartir bredouilles. *Elle souris* Je croix que j'ai une idée.


Et c'est ainsi que j'eu ma toute première tenue créée par Utau.
Chapitre 4: Une nouvelle vision des choses.

 
Utau: C'est vraiment un truc basique, mais j'ai compris que pour toi ce qu'il fallait, c'était juste des choses simples qui mettent en valeur ta taille de girafe.
 
Je ris. Utau se moquait toujours de ma taille de géante ( je la dépassait de 15 cm), mais je savais bien qu'elle aurait adoré faire ma taille. 


On est sorties du magasin.


Moi: Oh lala! Je vais être en retard.. J'avais complètement oublié! Bon allez Utau je te laisse j'y vais! 


Utau: Une minute! Je... Laisse moi t'accompagner, je veux te voir mordre la poussière. 


Même si elle plaisantait, qu'elle vienne me laissa perplexe. Elle ne s'entendait avec personne du groupe et partait à chaque fois qu'on rencontrais l'un d'eux, ne manquant jamais une occasion de leur lancer une remarque désagréable à la figure. 


On arrivait donc dans un parc où résidait un seul et grand stadium, déjà occupé par Gingka et sa horde de fan, bien sûr. 


- : Oh, salut Yuki, tu es très jolie habillée comme ceci.


Mon coeur ratta un battement.


Moi: Tsubasaaaaa! Arrête de venir dans le dos des gens comme ça sans faire de bruit et sans prévenir, j'ai frôlé la crise cardiaque * Je ris*!


Tsubasa: * Ris à son tour * Encore désolé! Ah, bonjour Utau.


Utau: Ne m'adresse pas la parole.


Tsubasa: Qu'est-ce que tu peux être aimable. 


Utau : J'ai pas à être aimable avec toi à ce que je sache, rien ne m'y oblige.


Tsubasa: Allons-bon! Tu pourrais juste le faire par politesse non?


Utau: Franchement? Nan, ça m'interesse pas d'être sympas avec toi, et puis je t'ai dit de ne pas me parler.


Pendant que ces deux là se disputaient comme à chaque fois qu'ils se croisaient, je remarqua un détail: les joues d'Utau avaient légèrement rosies. J'avais loupé quelque chose ou?



Gingka: Aaaah enfin te voilà Yuki! Ca fait un moment qu'on ne t'a pas vu !


Je ne pouvais pas m'empêcher de rire quand je lui m'adressais à lui, il parlait tellement fort et ouvertement!


Moi: Oui c'est vrai! Je passe beaucoup de temps avec Utau en ce moment, j'ai découvert qu'elle était pas si méchante que ça...


-:... Bouge de là, tu me gâches la vue Tsubasa et j'ai pas envie que tu me donnes des leçons de moral!


Tusabsa: Enfin Utau! Tu pourrais pas faire des efforts parfois?


Moi: Euh... Je t'assure, avec moi elle est gentille *sourire gêné à Gingka*


Gingka: Eh bien, si tu le dit... Allons-y!


On se dirigea vers le stadium, alors oui, il est vrai que j'allais affronter le meilleur Blader du monde, mais étrangement, je me sentais sereine.


Gingka: Allez Yuki, c'est partit!


Trois. Deux. Un.


HYPER VITESSE !


Le combat avait commencé. Je vis Gingka observer attentivement ma Toupie, quand je me souvins que Madoka m'avait un jour dit que le L Drago Destroyer de Ryuga était une des uniques Toupies capable de tourner vers la gauche.


Il vit rapidement que ce n'était pas le cas.


Le combat dura longtemps, et je dis sans prétention que Gingka et moi étions à forces égales.


Moi: Si tu croix qu'une attaque de ce genre va me toucher! Ma roue de fusion en diamant me protège de toutes les attaques!


Gingka: Hein quoi? EN DIAMANT? C'est impossible le diamant est trop lourd pour être sur une toupie..


Moi: Peut-être, mais ma pointe de performance en pointe de caoutchou permet de la supporter comme si c'était une roue de fusion ordinaire.


On parlait encore de ce genre de trucs charabiesques quand Gingka lança le coup final. Je pouvais appercevoir l'âme de son pégasus transpercer les airs et se jeter sur mon Heart L Drago. Au fond de moi je connaissais cette attaque sans savoir pourquoi, mais je ne cherchais pas à l'éviter. Je ne parvenais pas à saisir pourquoi, mais dans ma tête je ne devais surtout pas montrer toute ma force dans ce combat, car un autre suivrait bientôt.
Et c'est pour ça que quand Pegasus s'écrasa sur mon L Drago, je le laissa faire, le sourire aux lèvres.


Ma Toupie rebondit après avoir été éjectée du stadium à mes pieds.


Gingka: C'était un super combat! J'ai vraiment hâte que nous nous affrontions de nouveau!


Moi: Moi aussi! tu es vraiment fort, mais la prochaine fois, je te vaincrais!


Ni lui ni moi n'avons fait allusion au fait que j'aurais très bien pu éviter son attaque, même si je le voyais pensif. 


Moi: Où sont Utau et Tsubasa? 


J'avais beau regarder autour de moi, je ne les voyais pas.


Gingka: Bah ça alors.. Ils ont dû partir pendant qu'on combattait.. Faut dire qu'on a joué longtemps! 


Moi: Ouais peut-être bien... Il commence à faire sombre en plus, je ferais mieux de rentrer.


Gingka: Je te racompagne! Je croix que t'habites juste à côté de chez Madoka et c'est là ou je vais, donc ça m'arrange !


Moi: *Souris* D'accord, allons-y!


On parla de tout et de rien durant le trajet, de ce que je pensais du groupe, si j'avais découvert de nouvelles informations sur mes visions, où j'avais appris à être forte comme ça, il me demanda ensuite ce que je pensais de chaque membre du groupe:


Gingka: Et Madoka? Comment tu la trouve?


Moi: Elle est très gentille même si elle me fait un peu peur parfois haha, on dirait que c'est un peu la maman du groupe.


Gingka: On peut dire ça oui! Que penses-tu de Kenta?


Moi: Le petit aux cheveux verts? Il est très attachant et je discute souvent avec lui quand je le croise lors de mes visites à l'hopital pour voir Ryuga.


Gingka: *Surpris* Tu vas le voir souvent? 


Moi: Euh.. Disons une fois par semaine..


C'était faux. Dès que je pouvais, je lui rendais visite, et cela se produisait environ tout les deux jours.


Gingka: Ah très bien! Et Tsubasa? Et Yu? Et..


Tsubasa était quelqu'un de très gentil, très polis, et c'est ce que je dis à Gingka, quand à Yu, je ne l'avais vu qu'une fois, lorsque je les avait tous rencontrés la première fois. Benkei, le mec à l'allure de Taureau, me mettait extrêmement mal à l'aise avec son air tout le temps énervé...


Gingka: Et enfin, qu'est-ce que tu penses de Kyoya?


Moi: Sans vouloir être méchante, je ne le supporte pas. Il est prétencieux et son air ne me plaît pas. Je n'ai pas confiance en lui.


Gingka sourit.


Gingka: Tout le monde dit ça la première fois qu'on voit Kyoya, mais ne t'en fait pas, tu apprendras à le connaître et tu verras que c'est un type formidable. 


Moi: Si tu le dit.


Je n'en croyais pas un mot.


Moi: C'est ici! Je vais te laisser, merci de m'avoir raccompagné!


Gingka: Pas de problème! Et on se refait un combat quand tu veux !


Quelques secondes après, il me prit dans ses bras.


Moi: Euh.. Gingka...


Je n'avais jamais été aussi proche de quelqu'un physiquemement et je n'y étais pas préparée. Je restais donc paralysée.


Chapitre 4: Une nouvelle vision des choses.





Il me lâcha après ces secondes interminables.
 
Gingka: *Avec un grand sourire* Bon allez on se voit demain! Et n'oublie pas de t'entraîner pour qu'on joue à nouveau hein!
 
Et il partit. 
 
Je soupira de soulagement. Après tout, c'était amical et je n'avais aucune raison de m'inquiéter.
N'est-ce pas? 










































 

 









 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Tags : METTER DES COMS ! :D - beyblade - Love Youu. ♥

Chapitre 5 : Le Dragon de feu vieux de 4000 ans. 16/08/2016

Chapitre 5 : Le Dragon de feu vieux de 4000 ans.
 
Chapitre 5 : Le Dragon de feu vieux de 4000 ans.


 
Utau: Dooonc si j'ai bien compris, après t'être ramassé une défaite monumentale, que Gingka s'est comporté en parfait abruti de gentleman en te raccompagnant, il s'est jeté sur toi et t'as serré dans ses bras, comme ça sans aucune raison?
 
J'étais dans un café avec Utau. Notre café, là où on allait toujours pour discuter de choses et d'autres.
 
Moi: C'est ça. 

J'ai eu beau me dire que ce n'était rien de plus qu'une simple accolade amicale qui avait duré un peu trop longtemps, ça m'avait tellement travaillé l'esprit que j'avais décidé d'en parler à Utau.


Utau: J'ai vraiment du mal à imaginer la scène. Surtout que Gingka n'a jamais eu de relations amoureuse, à ce qu'on m'a dit.


Moi: C'est justement ça, et je sais très bien que dès qu'on lui parle de ce genre de truc ça le met mal a l'aise, et puis... Raaah si ça se trouve je me prend la tête pour rien.


Utau: Peut-être bien. Mais on devrait parler d'un truc bien plus interressant. 


Elle sirota un instant son coktail de fruit, pendant que je la regardais d'un air interrogateur.


Utau: Est-ce que Gingka, lui, te plaît?


Je réfléchis sérieusement à la question, puis répondis:


Moi: Non, j'aime passer du temps avec lui mais c'est tout. Et puis je te rappelle que je suis née il y a quatre mois et que je n'ai aucune idée de ce que c'est d'éprouver de l'amour.


Utau: *Souris* Amatrice.


Je vis qu'elle rougissait légèrement, mais je n'en fis aucun commentaire. 


Mon téléphone sonna:


Moi: Allo? Madoka? Qui a-t-il? Hum... Je vois *je souris*. Très bien, j'arrive! A toute suite!


Utau :* énervée * Qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi tu t'en va? 


Moi: Apparemment, on a des vieux amis de Gingka et les autres qui sont venus nous voir! Tu veux venir?


Utau: La bonne blague! Plutôt mourir. C'est qui ces fameux amis?


Moi: Ce que je sais, c'est qu'ils viennent de Chine, elle ne m'a dit rien d'autre. Utau? Ca va?


Mon amie était devenue blanche. 


Moi: Tu devrais aller te reposer, tu n'as vraiment pas l'air bien...


Utau: J'arrive pas à croire qu'il ose se pointer ici maintenant.


Moi: Qui ça? 


Peine perdue. C'était comme parler à un mur. Elle jura et sortit après avoir payé le serveur.


Utau : Tu sais quoi Yuki? Va aux retrouvailles de Gingka et de ses amis, moi je vais rentrer chez moi avant de frapper quelqu'un.


Moi: Mais Utau...


Utau: Dégage! Laisse moi tranquille tu veux? Pourquoi faut-il toujours que tu sois dans mes pattes? 


Je savais qu'elle ne le pensais pas, mais ça faisait quand même mal. 
Et elle partit sans se retourner chez elle.
Mais bon sang c'était quoi son problème? Et de quoi elle parlait à l'instant?


La tête toute chamboulée, je me dirigeai vers le magasin de Madoka, où j'allais peut-être comprendre pourquoi Utau avait réagis comme ça.


-: Ah Salut Yukiiiii! Content de te voir! 


C'était Gingka. A présent que l'épisode d'Utau remplissait ma tête, je ne pensais plus du tout à ce qui s'était passé la veille avec lui, ça me semblait secondaire.


Moi: Salut Gingka! *Je souris* Alors, qui sont ces fameux amis dont Madoka m'a parlé au telephone? 


Gingka: C'est vrai que tu ne les connais pas toi! Tu vas voir, ils sont super! Ils sont en bas, allons les rejoindres!


On descendit les escaliers et j'entendis des rires bruyants.
Une voix m'atteignait les oreilles plus que les autres. On aurait dit que je l'entendais clairement alors qu'il était loin de moi dans une foule au milieu de miliers de personnes.


Gingka: Les voilààà! Yuki, je te présente l'équipe de Beyblade la plus forte de Chine, les Wang hu zong! 


Chapitre 5 : Le Dragon de feu vieux de 4000 ans.




J'étais incapable de parler. Je ne voyais qu'une personne dans cette salle, et il s'agissait d'un de ces visiteurs, un visiteur dont le visage m'était apparu en vision, il y a quelques mois déjà. 


Gingka: Yuki, voici Meï Meï (il me désigna la fille habillée en rose), Chi yun (Il me montra le petit au cheveux bleus), Chao xin (Il me présenta le beau garçon roux foncé aux yeux charmeurs), et enfin le chef de l'équipe, le fameux Dashan ( Il finit par me désigner le grand brun que je ne pouvais pas quitter des yeux)!


Dashan: Enchanté Yuki.(Il s'avança vers moi) On a beaucoup entendu parler de toi. (Il me tendit la main en guise de bonjour)


Je la lui pris par mes deux mains.


Moi: Je te connais. 


Même si Dashan me dévisageait en se demandant sûrement si j'étais complètement folle et dérangée, les autres comprirent immédiatement et poussèrent des cris de surprises et d'excitation.


Madoka: Sérieux Yuki? Il en fait partit? Tu es sûre? 


Kenta: Sans rire?



Je serrais toujours la main de Dashan.


Moi: Certaine.


Gingka: Incroyable... Vous arrivez pile à temps les gas, on peut le dire.


Chao xin: Est-ce que quelqu'un pourrait nous expliquer ce qui se passe? 


Meï Meï: Oui c'est vrai ça, de quoi parlez vous?


Chi yun: Et pourquoi cette drôle de fille ne lâche pas Dashan?


Suite à cette dernière phrase, je me rendis compte de la situation dans laquelle j'étais et lâchai la main de Dashan avec précipitation en rougissant de honte. Je ne sais pas ce qui m'a pris, c'était comme si j'avais eu besoin de transplanter mes yeux dans les siens pour être sûre et certaine que ce soit lui, sans contrôler mes gestes.


Benkeï: Je croix qu'ils ont tous besoins d'une explication, Yuki.


Je soupire. Je me lassais de raconter cette histoire. 
A la fin de mon récit, les arrivants me regardèrent avec de grands yeux.


Dashan: Donc si j'ai bien compris... Je fais partit de ces visages que tu as eu en vision le jour où tu es apparue?


Moi: Exact. Je ne sais pas pourquoi ces visages là en particulier me sont apparus, ni pourquoi je dois les retrouver, mais c'est la seule piste que j'ai pour retrouver la mémoire et comprendre qui je suis.


Dashan: Je n'ai pas la moindre idée de ce que je viens faire là dedans, mais si tu as besoin d'aide, n'hésite pas. Je reste au Japon deux mois, donc d'ici là peut-être trouveras-tu quelque chose.


Il mis sa main sur mon épaule. Bien que je lui ai pris la mains quelques minutes plus tôt, ce contact physique me répugna presque, malgrès la beauté de ce garçon. Je lui fis un sourire polis avant de reculer pour mettre fin à ce geste, tandis que je sentais les yeux de Gingka me parcourir le dos.


Une fois cette histoire terminée, tout le monde se mit à discuter avec la bande, je n'étais pas très à l'aise. Je ne les connaissaîs pas et l'épisode d'Utau me revenait sans cesse en mémoire. 


"J'arrive pas à croire qu'il ose se pointer ici maintenant."


Donc, un de ces amis chinois connaissaît Utau. Mais lequel? Et qu'avait-il avoir avec elle?



Chapitre 5 : Le Dragon de feu vieux de 4000 ans.

Chapitre 5 : Le Dragon de feu vieux de 4000 ans.

 



           



Tags : #Manga#beyblade - #Chapitre 5 ♥